31Jan/170

Aménagement numérique en Guinée Conakry : présentation des conclusions du SDAN par IDATE DigiWorld au Ministre des Télécoms

ATTALI_Pierre_Michel_NB

Pierre-Michel ATTALI,
Directeur du Pôle Territoires Numériques
contacter

 

La Guinée Conakry occupe une position particulière sur la côte Atlantique de l'Afrique de l'Ouest avec six pays limitrophes (Guinée-Bissau, Sénégal, Mali, Sierra Leone, Libéria, Côte d'Ivoire), un fort potentiel hydro-électrique grâce à la présence de nombreux fleuves (Sénégal, Niger, Gambie, ...) et des ressources minières importantes comme la bauxite par exemple.

En matière de réseaux de communications électroniques, la Guinée  a adopté le 13 août 2015 une loi qui doit permettre notamment une concurrence effective et un développement des investissements privés sur l’ensemble du territoire, avec l'objectif de supprimer toute barrière à l'entrée des opérateurs et de limiter au maximum les coûts de déploiement grâce à la mutualisation et au partage des infrastructures.

La Guinée bénéficie d'une situation relativement favorable en matière d'accès à la bande passante internationale via le câble ACE (entre la France et l'Afrique du Sud avec le raccordement de nombreux pays de la côté ouest de l'Afrique). Et l'Etat s'est engagé dans une politique volontariste d'aménagement numérique de son territoire, avec la mise en œuvre d'un backbone national fibres optiques de près de 4000 km, qui sera achevé fin 2017 et qui maille le territoire national avec la desserte de 76 villes. Ce backbone sera exploité et commercialisé par la SOGEB une société anonyme contrôlée à l'heure actuelle à 100% par l'Etat Guinéen mais dont le capital a vocation à être ouvert partiellement à des opérateurs privés, dans un modèle d'opérateur d'opérateurs avec un réseau neutre, activé, ouvert à tous les opérateurs de détail dans des conditions transparentes et non discriminatoires.

Le Pôle Territoires Numériques de l'IDATE réalise actuellement, avec ses partenaires LM Ingénierie et le cabinet d'avocats CMS Francis Lefebvre, le schéma directeur d'aménagement numérique (SDAN) de la Guinée et a présenté les conclusions du SDAN le 14 décembre 2016 au Ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique, Monsieur Moustapha Mamy Diaby.

Le SDAN fait l'objet de préconisations déclinées en 5 axes et 23 mesures opérationnelles concrètes portant sur les évolutions réglementaires, la poursuite des investissements en complément du backbone national, le montage juridique et financier pour l'exploitation et la commercialisation du réseau d'opérateur d'opérateurs, le soutien à la demande en matière de TIC, et la mise en œuvre de  formations initiales et qualifiantes dans le domaine des TIC.

En Guinée,  la mise en œuvre d'un réseau d'initiative publique d'opérateur d'opérateurs, ayant vocation à accueillir des partenaires privés, neutre, activé, ouvert à tous les opérateurs dans les mêmes conditions apparaît comme la solution efficace pour l'aménagement numérique du territoire ... avec une singulière résonnance avec le "modèle français" mis en œuvre chez nous.

 Pour suivre l’actualité de l’économie numérique, n’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter

 

Comments (0) Trackbacks (0)

No comments yet.


Leave a comment


Trackbacks are disabled.